Prothèse épaule : à quel âge ?

prothese prise en charge omarthrose bilaterale epaule definition omarthrose operation docteur thomas waitzenegger chirurgien orthopediste epaule paris chirurgien orthopediste main paris

Prothèse épaule : à quel âge ?

Lorsqu’on souffre de problèmes à l’épaule tels que l’arthrose, une fracture ou encore des rhumatismes, l’articulation peut être durablement abîmée voire détruite. Ces situations peuvent être extrêmement douloureuses et handicapantes pour les patients qui perdent alors tout le confort et la mobilité de leur articulation. Heureusement, il existe un moyen de soulager cet inconfort et de faciliter le quotidien en cas d’épaule abîmée. Il s’agit de la prothèse d’épaule. Mais y-a-t-il une limite d’âge pour se faire opérer et poser une prothèse ? La prothèse a-t-elle une durée de vie ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

Chirurgie de l’épaule : y-a-t-il une limite d’âge ?


En cas de prothèse d’épaule, jusqu’à quel âge peut-on espérer subir une intervention ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de limite d’âge pour avoir accès à la chirurgie de l’épaule. L’état de santé général importe davantage que l’âge, comme pour la plupart des interventions sous anesthésie générale. Si on est en bonne santé à plus de 85 ans, il n’y a pas de problème pour subir l’intervention chirurgicale et se faire poser une prothèse. D’ailleurs, la chirurgie n’est indiquée qu’à partir du moment où le traitement médical (antalgiques, infiltrations) n’a plus d’effet. Elle devient alors nécessaire pour retrouver un certain confort dans le mouvement de l’articulation. La prothèse d’épaule est d’ailleurs préconisée pour les personnes âgées. Cela permet en général de réaliser moins d’interventions. Pour une personne de 40 ans, il faudra réitérer l’intervention tous les quinze ans environ, selon la durée de vie de la prothèse.

 

Choix de la prothèse


Il existe plusieurs types de prothèses. Chaque prothèse permet de traiter le problème du patient. Selon les besoins, il faudra utiliser une prothèse anatomique ou une prothèse inversée.

  • Lorsque le tendon est intact, la prothèse totale d’épaule anatomique est utilisée. Le capital osseux doit lui aussi être préservé puisqu’il aide à fixer la prothèse.
  • Si, en revanche, le tendon est en mauvais état voire rompu, la prothèse d’épaule inversée est préconisée. Elle permet d’être utilisée dans le cas d’une modification de la structure de l’épaule.

Les avantages de la prothèse d’épaule inversée sont nombreux puisqu’elle aide à remodeler une nouvelle épaule, fonctionnelle et sans douleur, seulement après 2 ou 3 mois après opération. On peut même reprendre une activité physique au bout de 2 mois. Cependant, la prothèse totale inversée de l’épaule peut engendrer une forme d’instabilité au sein de l’articulation. Il peut y avoir des hématomes ainsi que des nerfs blessés. De plus, la durée de vie sera moins élevée que la prothèse d’épaule anatomique.

 

Durée de vie d’une prothèse de l’épaule


La durée de vie d’une prothèse d’épaule dépend de la nature de la prothèse. En effet, comme nous l’avons vu, la prothèse d’épaule inversée possède une durée de vie moins longue que la prothèse anatomique. La prothèse d’épaule inversée présente une durée de 10 à 15 ans maximum, tandis que la prothèse anatomique peut durer 20 ans. Cependant, grâce aux progrès scientifiques et technologiques, la qualité et la durée de vie des prothèses peuvent rapidement augmenter. De toute façon, le choix de la prothèse ne peut se faire qu’en fonction de l’état des muscles, de l’ossature et des tendons de l’épaule blessée.

Aussi, en cas de luxation, de fracture, d’arthrose ou encore de rhumatismes, si votre épaule est lourdement abîmée et que les traitements médicaux ne fonctionnent plus, ce n’est pas une fatalité. La chirurgie reste un dernier recourt, mais il garantit confort et mouvement dans la plupart des cas.