Entorses et luxations main et doigts (entorse pouce, entorse doigt)

L’entorse du pouce

 

Qu’est-ce qu’une entorse du pouce ?


L’entorse du pouce correspond à l’entorse des ligaments de l’articulation métacarpo-phalangienne du pouce. Les lésions touchent plus fréquemment le ligament latéral interne (LLI) que l’externe (LLE).

 

Entorse pouce : symptômes et causes


Le mécanisme classique est l’accident de ski (dragonne des bâtons ou pouce bloqué dans la neige lors d’une chute) ou de 2 roues (guidon). Il existe plusieurs stades en fonction de la gravité de l’atteinte du ligament. Le stade 1 correspond à un étirement du ligament, le stade 2 à une rupture partielle et le stade 3 à une rupture complète avec instabilité majeure. Outre la douleur, la pince entre le pouce et les autres doigts est impossible et très douloureuse.

L’entorse du pouce : traitements


Le traitement dépend du stade de l’entorse. Dans les stades 1 et 2, une immobilisation seule est nécessaire avec mise en place d’une attelle prenant le pouce (attelle alpine) pendant 4 semaines suivie d’une rééducation. Dans les stades 3 ou la rupture est complète, une réinsertion chirurgicale du ligament sur une ancre est le plus souvent nécessaire pour stabiliser le pouce et éviter l’évolution vers l’arthrose.

 

Les suites opératoires


Les suites sont longues avec un œdème et des douleurs diminuant progressivement sur 3 à 4 mois.

 

 

L’entorse et la luxation des doigts

 

Luxation et entorse doigt : définition


Les entorses des doigts (sauf le pouce) touchent le plus souvent l’articulation inter phalangienne proximale ou IPP (articulation au milieu du doigt).

 

Luxation et entorse doigt : symptômes et causes


Elles surviennent suite à des mécanismes en torsion (entorse simple) ou en hyperextension (doigt retourné) pouvant être associé à une luxation. La douleur est immédiate, l’œdème (gonflement) important et la mobilisation difficile. La radiographie ne montre pas de fracture ou de petits arrachements osseux.

 

Luxation et entorse doigt : traitements


Le traitement est orthopédique (médical) et nécessite une immobilisation par syndactylie (2 doigts attachés) de 6 semaines associée à une rééducation immédiate afin d’éviter l’enraidissement fréquent et rapide à ce niveau.

 

Le traitement chirurgical est rare et n’intervient que dans les cas de fracture importante associée, d’instabilité majeure ou de luxations irréductibles.

 

Entorse doigt : les complications


Le risque principal est la raideur digitale.

Actualités autour de la main et du poignet

  • Le syndrome du canal carpien est une pathologie relativement fréquente pouvant être traitée soit médicalement soit chirurgicalement. Découvrons les sy

  • Le Docteur Thomas Waitzenegger, chirurgien épaule Paris, vous éclaire sur les signaux guidant à opérer une rupture de la coiffe des rotateurs.

  • Le syndrome du canal carpien est une maladie qui touche la main et les doigts, le canal carpien étant l’espace formé par les os présents au niveau du

  • De son nom scientifique l’omarthrose, la crise d’arthrose d’épaule est une maladie qui touche principalement les personnes âgées. Elle se traduit par

  • Quel bilan avant une prothèse ? Bilan urinaire Un ECBU à la recherche d’une infection urinaire est indispensable avant toute implantation de prothèse.

  • Principes de l’arthroscopie Technique mini-invasive L’arthroscopie permet par des incisions de petites tailles (0,5 et 1 cm pour l’épaule et le coude,

  • Généralités Physiopathologie Les compressions nerveuses sont dues au passage du nerf dans un canal fibreux ou osteo fibreux occasionnant soit une comp