Prothèses articulaires du membre supérieur

arthrose coude prothèse coude chirurgie coude paris docteur thomas waitzenegger chirurgie epaule chirurgie main chirurgie coude paris 16 longjumeau

Prothèses articulaires du membre supérieur

Quel bilan avant une prothèse ?


Bilan urinaire

Un ECBU à la recherche d’une infection urinaire est indispensable avant toute implantation de prothèse. En cas de positivité, un traitement est débuté avant l’intervention.

Bilan dentaire

Ce bilan comprend un panoramique dentaire et une consultation dentaire afin de dépister un éventuel foyer infectieux latent.

Bilan sanguin

Le bilan sanguin vise à prévenir une complication hémorragique en dépistant un trouble de la coagulation.

La prothèse d’épaule


Eléments généraux sur la prothèse d’épaule

Les prothèses d’épaule ont considérablement évolué depuis ces dernières années et permettent aujourd’hui de soulager les patients de leur arthrose.

Néanmoins leurs indications restent codifiées et précises conditionnant le résultat à long terme. Ainsi il existe 2 types de prothèse d’épaule; les prothèses totales inversées et les prothèses totales anatomiques d’épaule.

Résultats des prothèses d’épaule

Prothèse totale anatomique

L’indication est l’omarthrose (arthrose d’épaule) centrée c’est à dire lorsque la coiffe des rotateurs est intacte ou avec une petite rupture réparable du supra épineux. Elle permet de restituer 97% de la fonction de l’épaule.

La durée de vie est de 87% à 15 ans. Elle procure de bonnes mobilités et un soulagement des douleurs.

Prothèse totale inversée

L’indication est l’omarthrose excentrée c’est à dire lorsque la coiffe des rotateurs est massivement rompue.

Elle permet de restituer 70% de la fonction de l’épaule. La durée de vie est de 95% à 10 ans. Elle est réservée aux patients de 70 ans et procure un soulagement des douleurs.

La prothèse de coude


La prothèse totale de coude est d’indication plus rare mais en pleine croissance. Elle permet la récupération d’une flexion extension indolore tout en conservant la pronosupination.

Les prothèses charnières dites semicontraintes sont les plus posées. Les patients pouvant en bénéficier présentent une arthrose du coude évoluée douloureuse et invalidante.

Les causes de cette arthrose sont dans la plupart des cas les maladies inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde ou post traumatiques dans les suites de fractures articulaires du sujet de 70 ans et plus.

Les très bons résultats de ces prothèses contrastent avec leur durée de vie. La récupération des mobilités est en effet très satisfaisante avec un volant de flexion extension de 110° permettant la réalisation de 90% des gestes de la vie courante.

Le soulagement des douleurs est lui aussi très important. Néanmoins son espérance de vie est limitée à 7 ans en moyenne du fait des contraintes importantes. Les reprises sont possibles et dans la mesure du possible limitées le plus souvent à une seule.

La prothèse trapèzo-métacarpienne (pouce)


Il s’agit d’une prothèse mise en place pour traiter l’arthrose de la base du pouce ou rhizarthrose.

Elle s’est considérablement développée au cours des 20 dernières années. Leur design et mode de fonctionnement sont comparables à ceux des prothèses de hanche avec l’implantation d’une cupule dans le trapèze et d’une tige dans le 1er métacarpien.

Lorsque le traitement médical n’est plus efficace elle permet d’obtenir un très bon soulagement des douleurs plus rapidement (3 mois) qu’avec les autres interventions conventionnelles.

La durée de vie de ces prothèses dépasse les 10 ans et les reprises sont possibles avec de bons résultats. Ainsi elles sont adaptées à des patients de plus en plus jeunes.