Fracture épaule (fracture clavicule, fracture humérus)

La fracture sous tubérositaire de l’humérus

 

Qu’est-ce qu’une fracture sous tubérositaire de l’humérus ?


Il s’agit d’une fracture sont le trait de fracture est situé sous les tubérosités de l’humérus (trochin et trochiter) au niveau du col chirurgical de l’humérus (fracture de l’humérus).

 

Fracture sous tubérositaire de l’humérus : symptômes et causes


Les fractures sous tubérositaires concernent plus souvent le sujet âgé (>60 ans) et font suite à une chute simple sur le bras ou l’épaule. Chez le sujet plus jeune le traumatisme est plus violent. L’ostéoporose peut être un facteur favorisant. Une complication neurologique avec compression du nerf axillaire dans les fractures particulièrement déplacées peut survenir.

Comment diagnostiquer une fracture sous tubérositaire de l’humérus ?


Outre la douleur toujours présente, la déformation est rare, l’épaule étant une articulation profonde. Une ecchymose accompagne souvent ce genre de fracture.

Les radiographies standards suffisent au diagnostic mais le scanner est parfois utile pour éliminer un refend tubérositaire.

 

Fracture de l’humérus : la fracture sous tubérositaire de l’humérus : traitements


Le traitement comprend une immobilisation par une attelle coude au corps en rotation neutre de l’épaule dans les fractures non ou peu déplacées durant 4 semaines suivie d’une rééducation progressive débutant à 3 semaines. En cas de fracture déplacée, le traitement doit intervenir dans les 7 à 15 jours suivant le traumatisme et consiste en la mise en place d’une plaque ou d’un clou. La rééducation est immédiate après un traitement chirurgical.

 

Les suites opératoires


Cette rééducation est longue (6 à 9 mois) que ce soit après la chirurgie ou l’immobilisation seule.

 

Complications éventuelles


La principale complication est la raideur articulaire ou capsulite rétractile.

 

 

La fracture céphalo-tubérositaire de l’humérus

 

La fracture céphalo-tubérositaire de l’humérus : définition


Les traits de fracture sont situés sous les tubérosités de l’humérus (trochin et trochiter) au niveau du col chirurgical de l’humérus, et entre les tubérosités et le col anatomique de l’humérus (sous le cartilage).

 

Quels sont les causes et les symptômes d’une fracture céphalo-tubérositaire ?


Les fractures céphalo-tubérositaires concernent plus souvent le sujet âgé (>60 ans) et font suite à une chute simple sur le bras ou l’épaule. Chez le sujet plus jeune le traumatisme est plus violent. L’ostéoporose peut être un facteur favorisant. Une complication neurologique avec compression du nerf axillaire dans les fractures particulièrement déplacée peut survenir.

 

Comment diagnostiquer une fracture céphalo-tubérositaire ?


Outre la douleur toujours présente, la déformation est rare, l’épaule étant une articulation profonde. Une ecchymose accompagne souvent ce genre de fracture.

Le scanner en plus de la radiographie est souvent utile.

 

La fracture céphalo-tubérositaire de l’humérus : traitements


Le traitement comprend une immobilisation par une attelle coude au corps en rotation neutre de l’épaule dans les fractures non ou peu déplacées durant 4 semaines suivie d’une rééducation progressive débutant à 3 semaines. En cas de fracture déplacée, le traitement doit intervenir dans les 7 jours suivant le traumatisme et consiste en la mise en place d’une plaque ou d’un clou chez les patients jeunes et de moins de 65 ans et la mise en place d’une prothèse inversée d’épaule chez les patients plus âgés. La rééducation est immédiate après le traitement chirurgical. La mise en place d’une prothèse permet de réaliser la plupart des gestes de la vie quotidienne.

 

Les suites opératoires


La rééducation est longue (6 mois) que ce soit après la chirurgie ou l’immobilisation seule.

 

Les complications


La principale complication est la raideur articulaire et la nécrose de la tête humérale en cas de traitement conservateur.

 

 

La fracture de la clavicule

 

La fracture de la clavicule : définition


La clavicule est un os en forme de S reliant le tronc au membre supérieur dont les fracture touchent principalement le 1/3 moyen.

 

Fracture de la clavicule : symptômes et causes


Les fractures de la clavicule surviennent plus fréquemment chez le sujet jeune et sportif suite à une chute sur l’épaule. Elles s’accompagnent d’une déformation en regard de la clavicule avec parfois la saillie sous la peau d’un des fragments. Les complications sont rares et concernent les compressions nerveuses du plexus brachial et les ouvertures cutanées.

 

Comment diagnostiquer une fracture de la clavicule ?


La déformation accompagnée d’une ecchymose en regard est très fréquente.

La radiographie avec incidence claviculaire est suffisante.

 

La fracture de la clavicule : traitements


Le traitement est le plus souvent orthopédique par immobilisation avec des anneaux en huit pendant 4 semaines. Dans les cas de fractures très déplacées avec saillie d’un fragment osseux sous la peau ou raccourcissement important de la clavicule particulièrement chez des patients jeunes et sportifs le traitement chirurgical peut être envisagé. Le traitement chirurgical est très exigeant afin d’éviter des complications et nécessite la mise en place d’une plaque anatomique (adaptée à la forme de la clavicule).

 

Fracture clavicule : les suites opératoires


Les suites opératoires comprennent une immobilisation coude au corps pendant 4 semaines associée à une rééducation progressive.

 

Fracture clavicule : les complications


Le risque principal est l’absence de consolidation (pseudarthrose).

Actualités autour de l’épaule

  • Le syndrome du canal carpien est une maladie qui touche la main et les doigts, le canal carpien étant l’espace formé par les os présents au niveau du

  • De son nom scientifique l’omarthrose, la crise d’arthrose d’épaule est une maladie qui touche principalement les personnes âgées. Elle se traduit par

  • Quel bilan avant une prothèse ? Bilan urinaire Un ECBU à la recherche d’une infection urinaire est indispensable avant toute implantation de prothèse.

  • Principes de l’arthroscopie Technique mini-invasive L’arthroscopie permet par des incisions de petites tailles (0,5 et 1 cm pour l’épaule et le coude,

  • Généralités Physiopathologie Les compressions nerveuses sont dues au passage du nerf dans un canal fibreux ou osteo fibreux occasionnant soit une comp